header1.JPG

10 000 km en 3 mois, près d'une quarantaine de spots obs, cette traversée du centre des Etats-Unis a été à nouveau une course contre la montre.

On est contents de l'avoir fait. On a vu beaucoup d'animaux, des paysages superbes et des arbres remarquables.

Des Rocheuses aux Badlands, des déserts de l'Utah à l'Arizona en passant par les quelques forêts encore préservées de Californie, on en a encore pris plein les yeux.

Le centre des Etats-Unis regorge d'endroits naturels superbes et préservés.

Malheureusement, la zone est trop immense pour pouvoir la disfruter tranquillement. Il faudrait passer trois mois dans chaque état pour profiter pleinement de chaque endroit.

Babé aurait aimé randonner davantages dans les rocheuses. On est tombés amoureux des déserts. Et que dire des zones naturelles du nord, Yellowstone, Glacier et toutes les National Forests dans lesquelles on pourrait passer des semaines entières.

Oh well. Qui sait, on y reviendra peut-être un jour pour y passer plus de temps.

Le hic, c'est qu'on n'aime pas l'ambiance dans ce pays.

Tout est trop policé, dirigé, cadré. La notion de propriété avec tous ses No-No nous fait vomir. Toutes les règles de ce qu'on peut ou ne peut pas faire, dans les parcs nationaux par exemple, infantilisent complètement les gens. Les rangers font la police partout et on ne peut même pas disfruter comme on l'entend.

Il y a toujours un climat de suspicion franchement gavant à la longue.

Les Etats-Unis ne sont pas un pays de liberté, au sens de liberté totale comme on nous le vend. Vous pouvez vous sentir libre, mais seulement dans des endroits réservés, généralement ceux dont les indiens d'Amérique ont été chassés, ceux exploités pour leur valeur "récréative", de peu de valeur économique ou tellement exploités qu'ils ont été ensuite préservés dans un sursaut pour conserver telle ou telle dernière espèce menacée d'extinction.

On pensait découvrir des endroits sauvages. On parle souvent du centre des Etats-Unis comme d'un endroit avec une nature immense et vierge. Et il y en a, mais... ce ne sont que des reliquats.

Pour se rendre d'une zone naturelle à une autre, il faut traverser d'immenses zones agricoles et industrielles.

On est effarés de voir comment un pays aussi immense et riche en biodiversité a été ravagé en à peine 200 ans.

On pensait que des zones avaient été épargnées, mais non. Les américains ont vraiment tout exploité. Milieux, populations, ils ont quasiment tout exterminé.

Enfin, on ne va pas leur jeter la pierre car cette tendance à la destruction généralisée est globale.

Nous n'avons vu qu'une toute petite partie du monde mais c'est partout pareil. Canada, Mexique, Europe et Amérique du sud, la plupart des environnements ont été détruits et remplacés.

Je sais. Mon ton est fataliste mais je préfère être lucide que de me voiler la face.

L'Homme détruit et exploite.

Et c'est pourquoi nous cherchons à voir ce qu'il reste avant que cela disparaisse aussi.

Nous sommes donc contents d'avoir pu voir ce qu'il restait aux Etats-Unis.

Maintenant, nous allons continuer à découvrir ce qu'il reste d'endroits naturels au Mexique, puis en Amérique centrale.

Je suis contente de retourner dans ce pays à la population si chaleureuse.

J'aimerais m'y reposer quelques temps. Mais ce n'est pas pour tout de suite car Bel Homme a des idées bien arrêtées sur ce qu'il veut faire durant ce mois de décembre.

Je ne suis pas du tout emballée à l'idée de visiter le nord, réputé très peu sûr pour les voyageurs. En plus, il fait froid et je désespère de rattraper un jour mon retard dans le blog.

A l'heure où j'écris ces mots, six mois se sont écoulés et c'est un soulagement que d'avoir enfin fini de parler des Etats-Unis.

Comme je l'ai dit, on a vu beaucoup de choses. On a pris des milliers de photos et des dizaines d'heures de vidéos, ce qui a pris énormément de temps à traiter.

Ouf ! C'est terminé et tant mieux !

Beaucoup de choses se sont passées en six mois. La plus importante a été celle de lever le pied sur le blog et c'est pourquoi j'ai mis si longtemps à terminer les Etats-Unis.

Je voulais continuer ce récit de manière détaillée, comme durant les mois précédents, et c'est fait.

Maintenant, j'aspire à autre chose.

En fait, cela fait quelques mois que je voyage différemment.

Après 2 années et demi de voyage, le retour en France se fait sentir et, avec lui, des questions sur quoi faire après.

Or, cela fait trop longtemps que j'ai laissé de côté ce qui me tient à cœur, à savoir écrire.

Le temps est venu pour moi de reprendre mes romans et de terminer la série que j'ai commencée. Et pour cela, j'ai besoin de me documenter afin que mon univers soit le plus cohérent possible.

Donc, je vais continuer le blog mais sous un format plus allégé, car la forme actuelle me prend trop de temps et d'énergie.

Comme vous l'avez constaté ces derniers temps, les mises à jour sont plus espacées mais elles se feront, en temps et en heure.

Alors, au revoir les Etats-Unis. Bonjour le Mexique.

Et, à bientôt pour découvrir les beautés de ce pays.

 
Laissez vos commentaires surCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ouNotre page Facebook