header2.JPG

L'année dernière, notre remontée de la Baja California norte s'était faite sous la pluie et on s'était dit que, si on revenait, on retournerait disfruter plus longtemps les cactus de la Valle de los Cirios, une réserve de biosphère et le seul endroit au monde où l'on peut voir les Cirios, ces grands cactus en forme de carottes germées.

Cette fois-ci, le temps est de la partie. Nous quittons la côte pour l'intérieur des terres et les cactus.

Nous passons une première nuit à l'écart de la route (29.959381,-115.178315) puis passons les suivantes plus loin à l'écart d'une piste (29.770146,-114.797817) qui s'avèrera un petit paradis de cactus.

Belles balades et belle énergie au milieu de ce désert magnifique.

Si on doit revenir un jour ici, on ne manquera pas de venir faire un petit pellerinage.

 

À noter qu'en sortant de la piste, on a droit à un petit contrôle militaire.

Avec les milliers de migrants qui affluent vers la frontière, on a remarqué que les présences militaires et policières sont bien plus importantes. On apprend quelques jours plus tard par la radio que cet état est l'un des plus dangereux du Mexique.

Comme quoi, entre ce qui se dit et ce que l'on perçoit, il y a tout un gouffre !

C'est sûr, dans les quartiers chauds des grandes villes et près de la frontière, c'est probablement tendu. Mais comme on n'y met pas les pieds, notre perception de la Baja est tout autre : les gens y sont accueillants et les bivouacs dans le désert sécures et superbes.

Tout dépend toujours de là où on se trouve...

 
Laissez vos commentaires surCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ouNotre page Facebook