header2.JPG

Début mars, notre lettre n'est toujours arrivée.

Ça fait plus d'un mois qu'on l'attend... On décide d'attendre encore un peu.

Malgré l'épisode de la dent cassée, on va à nouveau disfruter et ce, toujours en compagnie des requins-baleines.

Un matin, l'un d'entre eux reste constamment sous l'eau. En voici quelques moments.

 
Un requin-baleine qui reste sous l'eau :
 

Puis, cet autre matin, nous suivons deux requins qui passent et repassent à côté et sous le kayak.

 
Des requins-baleines sous le kayak :
 

Musique: FREE Creative Commons License MEMORIES by https://www.bensound.com

Dommage que la caméra sous l'eau ait eu des ratés ce coup-ci.

Heureusement, elle tient bon une dernière fois lors de cette matinée sublime où les requins-baleines vont manger très souvent et passer près du kayak.

 
Des requins-baleines qui mangent près du kayak :
 

Musique: FREE Creative Commons License MEMORIES by https://www.bensound.com

On ne se lasse jamais de revoir ces images.

Voir des requins-baleines de près, c'est comme voir des baleines ou des ours. C'est féérique.

On s'émerveille sur le moment et on sourit tendrement en y repensant.

On ne pensait pas que c'était possible de les voir comme ça, d'aussi près et par nos propres moyens.

C'est un rêve qui se réalise.

On a bien fait de choisir La Paz à cette époque pour attendre notre courrier.

Malheureusement, on ne peut plus attendre plus longtemps et la lettre reste toujours bloquée à Mexico. On va devoir faire opposition sur la carte et en demander une autre.

Nous sommes le 10 mars. Il faut maintenant reprendre la route si Babé veut pouvoir voir quelques oiseaux pendant la migration.

Nous disfrutons cette dernière journée sur la plage en compagnie des Jumeaux et Jumelles, un sympathique couple de Frenchies, Christophe et Emeline, qui découvrent les Amériques avec leurs jumeaux, Loïs et Manoé, en camping-car.

 
Laissez vos commentaires surCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ouNotre page Facebook