header7.JPG

Dimanche 03 février.

Il ne nous a fallu que quelques jours pour descendre de Ojo De Liebre et arriver sur La Paz où l'on a fait expédier un colis et une lettre par la poste.

En attendant notre courrier, on reprend nos marques dans cette grande ville aux allures américaines.

Courses au Mercado municipal (24.158571,-110.31551) et au Walmart (24.11757,-110.34324). Nenet en mangeant une glace dans la salle climatisée du Burger King (24.118211,-110.339984) ou du McDo (24.142954,-110.313425). Lessive à la laverie Lavamatica (24.14678,-110.32096) pour 40pesos la machine et 20p les 10minutes de sèche-linge. Pour l'eau, il y a maintenant une option plus pratique avec une purificadora (24.10958,-110.41855) à 10 pesos le garafon dans le village d'El Centenario en direction de notre spot dodo.

Car pour dormir et disfruter, rien ne vaut la grande plage au nord de La Paz.

Après 5 km de tôle ondulée, on monte sur la dune de sable par la piste qui mène à un resort tout au bout de la dune et on se pose sur l'un des spots à plat qui se situe sur le bord. Notre préféré se situe ici : 24.1764,-110.423484, parce qu'il est à l'écart d'un accès à la plage emprunté par les quads et qu'on a vu sur la mer et les requins-baleines qui longent le rivage.

De plus, la plage y est plus proche. Alors, on la disfrute en faisant de longue balades, ...

... et en admirant ses levers et couchers de soleil.

Babé va même disfruter une tortue en train de pondre au petit matin ! Phénomène très rare qui ne se reproduira pas ensuite.

Et comme je le disais, on va disfruter des requins-baleines, ou du moins, commencer à les observer et connaître leurs habitudes.

Lorsqu'on était passé un an plus tôt, on n'était pas restés assez longtemps, chassés par le vent qui soufflait fort à l'époque.

Cette fois, on n'est pas pressés. Alors, on prend notre temps à observer la mer et chercher les ailerons...

Les requins-baleines viennent dans la baie de La Paz entre les mois de janvier et d'avril.

Ils tournent généralement plus vers la ville, mais il leur arrive de longer le bord de mer et la plage nord. On a remarqué qu'on les voyaient plus facilement au lendemain de forte journée de vent, lorsque la mer est de nouveau calme et plate.

Comment les repérer ?

Rien de plus simple. Lorsqu'il sont proches de la surface, deux bouts d'ailerons fendent l'eau et ont l'air de se déplacer l'un derrière l'autre.

Parfois, on voit même un bout de tête ronde frôler l'eau lorqu'ils se nourrissent.

Il ne reste alors plus qu'à monter sur le kayak.

Et la première fois, c'est Babé qui s'y colle pour aller faire des repérages.

 
Babé part en kayak observer les requins-baleines :
 

Enfin, c'est pas gagné en perdant d'entrée tout le matériel !!!

Il a quand même fini par aller sur l'eau.

Mais pour cette première sortie, il n'a finalement rien vu.

C'est comme ça avec les requins-baleines. On les repère et parfois, en arrivant sur zone, on ne les trouve pas parce qu'ils sont sous l'eau.

Au cours d'une deuxième sortie, Babé va enfin les voir.

3 requins-baleines vont tourner autour de lui et il va même en voir un manger avec la gueule grande ouverte.

Seul petit bémol lors de cette sortie, les bateaux de touristes qui envahissent rapidement la zone.

Il était en effet allé très au sud, vers La Paz.

 
Laissez vos commentaires surCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ouNotre page Facebook