header2.JPG

Galliformes

Commentaire :

Et encore une nouvelle famille. Les Guans et autres Chachalacas font partie des galliformes et sont assez difficiles à décrire. Le plus simple, c’est de regarder les photos... On les repère très vite à leurs cris mais comme ils sont quasi exclusivement forestiers, il faut parfois patienter pour trouver son bonheur. En Argentine le parc national d’El Rey et le parque provincial Urugua-i vous permettront de voir plusieurs espèces facilement.

Commentaire :

Les quails sont des oiseaux assez difficiles à contacter car ils vivent au sein des forêts denses. Leur couleur leur assure un très bon camouflage et leurs mœurs sont discrètes.
Seule exception, la Californian Quail, introduite quasiment partout dans le monde pour un objectif chasse, est commune et dans certains endroits forme de grandes populations immanquables.

Commentaire :

Cette catégorie regroupe du monde ici. Comme on est au début du voyage, nous n'en avons croisé que quelques uns mais, rien que le tétras du canada vaut le déplacement. Immanquable, pas vraiment farouche, il ira même jusqu'à m'accompagner sur quelques centaines de mètres lors d'une rando, c'est toujours un plaisir de le croiser. La wild turkey aussi est sympa. Je ne m'attendais pas à quelque chose d'aussi imposant et quand je les ai vues, je n'aurais pas penser qu'elles étaient capables de voler. Et pourtant, même dans les sous bois touffus des moist woods, elles s'en sortent plutôt pas mal. Il nous reste encore pas mal de genre à contacter mais, nombre d'entre eux sont en déclin suite à ce que nomme ici l'over-hunting.