header9.JPG

Les parcs nationaux Banff et Jasper sont sensés être incontournables lorsqu'il s'agit de parcourir l'ouest canadien. Toutefois, lorsque même les canadiens vous disent que ce sont des parcs chers et hyper touristiques, on a tendance à se demander si on va vraiment y aller.

Bah ! On doit atteindre la frontière US, alors pourquoi ne pas faire un petit détour... pour voir ?

Ces quatre mois ont été une agréable surprise et on garde un excellent souvenir de notre découverte de l'ouest canadien.

Même si par moments on a dû avaler des km, on a globalement pris notre temps et énormément disfruté.

En faisant la carte bilan, je me rends compte qu'on n'a parcouru qu'un tout petit bout de ce qu'il y avait à voir. C'était un choix et on en est très contents. Car on aime profiter des endroits qui nous plaisent et éviter si possible de sauter d'un endroit à l'autre tous les jours.

Parcourir le Canada est un réel plaisir car c'est un pays qui encourage le voyage et les voyageurs.

Vendredi 07 septembre.

Lever efficace après une nuit plutôt bruyante. Il nous reste une centaine de km à parcourir jusqu'à la frontière que l'on atteint vers 8h.

On a choisi la frontière de Roosville (48.998852,-115.056912) parce qu'elle se situe à l'ouest du Parc National Glacier que l'on veut traverser d'ouest en est. C'est aussi une petite frontière que l'on espère être plus cool que les grosses.

Pour être petite, elle est petite. Il n'y a qu'une seule entrée avec, comme toujours, une dizaine de caméras qui filment notre passage sous toutes les coutures.

Occupée à récupérer les passeports, je n'ai pas l'impression que la lumière rouge à côté est un stop. Alors, lorsque Babé me pose la question, je lui dis de passer car je suis le copilote.

ERREUR !!!

Jeudi 13 septembre.

Lever efficace pour prendre la route avant l'aube. On est bien décidé à se rendre dans le Parc National Glacier ! (enfin, surtout moi, parce que Babé n'est pas vraiment chaud )

Route toute en virages dans la plaine avec des vues des sommets enneigés à travers les nuages.

On arrive à l'entrée du parc avant 8h. La guérite n'est pas ouverte et le visitor center encore moins. On poursuit notre route à l'intérieur du parc pour monter jusqu'au Logan Pass (48.695302,-113.717731).

Vendredi 14 septembre.

Vu le temps et les interdictions typiques des parcs nationaux qui refroidissent notre enthousiasme plus vite qu'un vent glacé du nord, on n'avait pas prévu de passer plus de temps que ça au PN Glacier.

Mais c'était sans compter les jolis sommets qui ont fait des clins d'œil plein de promesses à Babé hier.

Alors nous revoilà partis à l'aube en direction du Logan Pass !

Vendredi 21 septembre.

Babé est à la recherche de la Greater Sage-Grouse. Il part avant l'aube sur le sentier de Cedar Creek dans l'espoir de la voir. Je profite de cette journée ensoleillée (soleil = électricité avec les panneaux solaires) pour m'avancer un peu sur les vidéos que j'ai en retard.

Dimanche 23 septembre.

Lever efficace pour rentrer dans le parc à l'aube.

On prend la direction de Canyon Village. Les rangers ont signalé des ours noirs qui mangeraient dans les pins le long de la route et Babé voudrait faire la balade du Mount Washburn tout proche.

Le paysage est vraiment sympa,...

... malheureusement, il n'y a pas d'ours noirs dans les arbres ce matin. En plus, le sentier du Mount Washburn est en rénovation donc interdit à la randonnée. Babé est vraiment dépité car c'était un bon spot pour voir des grizzlies.

Mercredi 26 septembre.

Départ avant l'aube.

Une superbe journée s'annonce.

Comme à l'entrée nord, les guérites de l'entrée ouest du parc sont déjà ouvertes. Nous passons en même temps que des bus chargés de touristes chinois.

Dans la vallée, des wapitis traversent la rivière. Pas le temps de s'arrêter (de toute façon, il ne fait pas encore assez jour ), on trace directement à Old Faithful.

À l'approche du geyser mythique, les champs couverts de vapeur se font de plus en plus nombreux.

Vendredi 28 septembre.

Hier, Babé est allé chercher des infos au Visitor Center sur les randonnées à faire à Grand Teton.

Comme toujours, la première carte qu'on nous donne est une carte générale du parc. Mais, bien souvent, il y a aussi une "Back Country Map", c'est à dire une carte de toutes les grandes randonnées. Il faut payer un permis pour faire du Back Country (= des randonnées sur plusieurs jours avec bivouacs dans les campgrounds prévus pour). Mais la carte est gratuite et bien pratique pour connaître le détail des sentiers de randonnées.

Ainsi, sachant qu'on ne va rester que 3 jours sur place, Babé s'est décidé pour deux journées rando.

Nuit moyennement tranquille avec quelques cris de coyotes.

Aujourd'hui, samedi 29 septembre, c'est "visite du parc".

On veut prendre le temps de faire la petite boucle du parc et découvrir ses animaux et paysages. On nous a dit qu'on pouvait encore voir des ours...

Départ avant l'aube, comme d'habitude.

En bord de forêt, un gros Wapiti donne déjà des cordes vocales.

 
Wapiti en bord de route du Grand Teton National Park :