header6.JPG

Pelecaniformes

Commentaire :

Seulement deux espèces durant ce voyage et encore, le plus petit des deux se limitait surtout au nord du continent. Par contre au niveau du nombre d’individus, pas de soucis, les pélicans sont bien présents et les voir pêcher en escadrille reste un chouette moment. La couleur de leur plumage, surtout en nuptial est vraiment sympa.

Commentaire :

Jamais je n’aurais cru voir autant d’espèces de fous. Ça a commencé sur le bateau deux jours avant de toucher les côtes brésiliennes. Le premier a été le Masked Booby qui a tourné toute la journée autour du bateau et qui guettait les groupes de flying fish qui partaient dans notre sillage. Le deuxième jour, grosse surprise, trois fous à pieds rouges dont un brown form, eux aussi après les flying fish. Par contre, ils les attrapaient en vol alors que le Masked allait les chercher sous l’eau. Gros, gros spectacle et en plus, après la partie de pêche un des fous s’est posé sur une des grues du bateau et nous a accompagné quasiment jusqu’au port. Enfin, dernier jour les groupes de Brown Booby étaient omniprésent à la sortie du port de rio.
Une fois à terre, c’est la côte pacifique qui a amené son lot de surprises avec un Peruvian Booby très commun et magnifique à voir évoluer puis les Blue-Footed dans le nord du Pérou qui remplaçaient le Peruvian. Enfin, côté atlantique, un jour d’après tempête sur les falaises de Ninfas, superbe observation d’un Cap Gannet.

Commentaire :

Comme chez nous, les cormorans restent les cormorans mais ici, la diversité est un peu plus grande et surtout les couleurs de certains comme le cormoran à pieds rouges sont justes exceptionnelles. Toutes les espèces sont bien présentes et faciles à contacter mis à part celui qui vit sur les Galápagos…

Commentaire :

Encore un oiseau de mer magnifique et bien facile à voir et/ou observer. Quand on est entré dans le port de rio, des centaines sont venues nous survoler et on est passé à côté d’une petite île littéralement couverte d’oiseaux. La meilleure obs restera quand même celle qu’on fait dans les mangroves dans une petite embarcation de pêcheur. Glisser au fil de l’eau sous les nids avec les adultes qui vous regardent passer sans se sentir gêner le moins du monde, le moment était juste parfait.

Commentaire :

A venir...