header6.JPG

Les parcs nationaux Banff et Jasper sont sensés être incontournables lorsqu'il s'agit de parcourir l'ouest canadien. Toutefois, lorsque même les canadiens vous disent que ce sont des parcs chers et hyper touristiques, on a tendance à se demander si on va vraiment y aller.

Bah ! On doit atteindre la frontière US, alors pourquoi ne pas faire un petit détour... pour voir ?

Ces quatre mois ont été une agréable surprise et on garde un excellent souvenir de notre découverte de l'ouest canadien.

Même si par moments on a dû avaler des km, on a globalement pris notre temps et énormément disfruté.

En faisant la carte bilan, je me rends compte qu'on n'a parcouru qu'un tout petit bout de ce qu'il y avait à voir. C'était un choix et on en est très contents. Car on aime profiter des endroits qui nous plaisent et éviter si possible de sauter d'un endroit à l'autre tous les jours.

Parcourir le Canada est un réel plaisir car c'est un pays qui encourage le voyage et les voyageurs.

Vendredi 07 septembre.

Lever efficace après une nuit plutôt bruyante. Il nous reste une centaine de km à parcourir jusqu'à la frontière que l'on atteint vers 8h.

On a choisi la frontière de Roosville (48.998852,-115.056912) parce qu'elle se situe à l'ouest du Parc National Glacier que l'on veut traverser d'ouest en est. C'est aussi une petite frontière que l'on espère être plus cool que les grosses.

Pour être petite, elle est petite. Il n'y a qu'une seule entrée avec, comme toujours, une dizaine de caméras qui filment notre passage sous toutes les coutures.

Occupée à récupérer les passeports, je n'ai pas l'impression que la lumière rouge à côté est un stop. Alors, lorsque Babé me pose la question, je lui dis de passer car je suis le copilote.

ERREUR !!!

Jeudi 13 septembre.

Lever efficace pour prendre la route avant l'aube. On est bien décidé à se rendre dans le Parc National Glacier ! (enfin, surtout moi, parce que Babé n'est pas vraiment chaud )

Route toute en virages dans la plaine avec des vues des sommets enneigés à travers les nuages.

On arrive à l'entrée du parc avant 8h. La guérite n'est pas ouverte et le visitor center encore moins. On poursuit notre route à l'intérieur du parc pour monter jusqu'au Logan Pass (48.695302,-113.717731).

Vendredi 14 septembre.

Vu le temps et les interdictions typiques des parcs nationaux qui refroidissent notre enthousiasme plus vite qu'un vent glacé du nord, on n'avait pas prévu de passer plus de temps que ça au PN Glacier.

Mais c'était sans compter les jolis sommets qui ont fait des clins d'œil plein de promesses à Babé hier.

Alors nous revoilà partis à l'aube en direction du Logan Pass !