header9.JPG

Dimanche 13 août, nous prenons tranquillement la route pour les ruines de Yaxha.

On était prévenus, la piste d'accès est pourrie et elle l'est avec de grosses ornières et des endroits très glissants quand c'est mouillé.

L'entrée aux ruines est de 80GTQ/pers MAIS ensuite, on peut y rester autant de temps que l'on veut et le camping est gratuit.

L'aire de camping se situe au bord du lac. Douches froides, WC, et les hurleurs qui hurlent au loin... On tombe aussitôt sous le charme.

Pour nous, Yaxha est un petit paradis terrestre. On décide d'y rester plusieurs jours.

D'abord, il y a le lac avec ses couchers de soleil tous différents.

Ensuite, il y a les ruines.

En partant du camping, on longe le lac et y accède par la calzada del lago, une grande montée bordée de forêt.

Dès cet instant, on est touché par la grâce des lieux. En grimpant cette allée de marches, on a l'impression que l'on entre dans un site qui garde encore beaucoup de mystères.

La forêt est omniprésente à Yaxha. Seules quelques ruines ont été sorties de terre. Pour le reste, il faut laisser place à son imagination.

Alors, on passe d'un endroit à un autre à l'ombre des arbres. Au petit matin, la forêt s'éveille. Les branches frémissent sous le passage rapide des discrets singes-araignées. Au loin, les cris des singes hurleurs donnent l'impression que les ruines et la forêt respirent. Puis le crissement grandissant des grillons-mobylettes nous plonge dans une certaine léthargie à mesure que le soleil se lève et réchauffe l'atmosphère déjà lourde et humide.

 
 
Hurlement des singes dans les ruines de Yaxha :
 

On peut monter sur certaines pyramides et Babé s'en fait une joie lorsqu'il n'arpente pas les sentiers. Je reste davantage au ras du sol afin de disfruter les singes dans les arbres.

Nos journées s'égrènent ainsi à parcourir les ruines ou à rester au bord du lac.

Il y a toujours un animal que l'on entend ou qui passe non loin de là.

Ainsi, ces Ocellated Turkey tellement discrètes que j'ai failli ne pas les voir.

 
 

Sur le campement, un jeune renard gris passe faire un tour chaque jour.

 
 

Il y a aussi des agoutis, mais il faisait trop sombre à chaque fois pour les filmer.

Comme je le disais, les singes-araignées sont très discrets et rapides. Ils ne restent pas longtemps en place.

 
 

Et bien sûr, il y a les hurleurs du Guatemala que l'on entend hurler tout au long de la journée.

 
Guatemala Black Howler/Hurleur du Guatemala, le soir sous la pluie à Yaxha :
 
Guatemala Black Howler/Hurleur du Guatemala, le soir sous la pluie à Yaxha, seulement en son :
 
Guatemala Black Howler/Hurleur du Guatemala, en journée avec les grillons à Yaxha :
 

Lorsqu'ils ne hurlent pas, les hurleurs du Guatemala dorment, se déplacent ou mangent.

 
Guatemala Black Howler/Hurleur du Guatemala qui dorment, se déplacent ou mangent à Yaxha :
 

On disfrute !

 
Laissez vos commentaires surCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ouNotre page Facebook